WistiBlog
Histoire de l’Héraldique

Histoire de l’Héraldique
By admin , mai 26, 2016 , Category: Introduction à l'Héraldique

Bienvenue dans le monde riche et passionnant de l’héraldique avec Wisticar.

Dans cette série d’articles nous allons vous faire découvrir le vocabulaire, les codes et le patrimoine Français et Européen lié à cette science.

Aujourd’hui nous allons vous présenter qu’est ce que l’Héraldique et quelle est son histoire en France et en Europe des origines au moyen-âge à la Révolution Française ?

L’Héraldique est selon Wikipédia :

« L’Héraldique est la science du blason, c’est-à-dire l’étude des armoiries (ou armes). C’est aussi un champ d’expression artistique, un élément du droit médiéval et du droit d’Ancien Régime. »

Bien qu’étant apparue au Moyen-Âge, ce n’est qu’au XVIIeme siècle que l’on nomme cette science « Héraldique ». Mêlant art, droit et patrimoine la science des blasons est étroitement liée à l’Histoire occidentale et demeure un sujet d’étude extrêmement riche.

Cette science est apparue au XIIeme siècle, parallèlement à l’essor de la Chevalerie en Europe (d’où le nom « d’armes »). D’abord limité aux ordres de chevaliers, elle se diffuse rapidement à l’ensemble de la société occidentale : clercs, nobles, bourgeois puis les paysans vers le XIIIeme et XIVeme siècle, puis enfin les sociétés se sont servis des blasons pour représenter les corporations de métiers, les villes, les régions et les pays.

A une époque où le taux d’alphabétisation est extrêmement faible, l’héraldique est un système unique et cohérent d’identification non seulement des personnes mais aussi des lignées et des collectivités humaines.

Parmi les nombreuses règles qui encadrent cette pratique il y en avait une qui était primordiale : la non-usurpation d’un blason déjà existant. En effet afin de garantir l’efficacité du système d’héraldique il fallait que chaque blason soit unique.

Mais comment savoir si un blason n’est pas déjà utilisé par une autre famille à l’autre bout du Royaume ?

 

Armorial_générale_de_France,_Dauphiné.

Armorial Général de France

 

C’est ainsi que furent créé les armoriaux. Ces répertoires permettaient d’identifier les familles et les communautés d’une région grâce à leur blason au sein d’un immense catalogue. L’armorial le plus connu de France est sans doute celui commandé par Louis XIV afin d’établir une taxe sur le droit de porter un blason : l’Armorial Général de France. Extrêmement complet, il compte plus de 125 000 blasons peint à la main sur 35 volumes.

En effet, depuis environ 1130 les blasons étaient héréditaires selon la règle de la primogéniture masculine (l’ainé mâle hérite des armes), les autres fils sont donc amenés à apporter de légères modifications (ou « brisures ») pour se distinguer de l’ainé. Ce qui a amené une multiplication importante des blasons en France mais aussi en Europe.

L’abolition de la noblesse et de tous ses signes distinctifs au lendemain de la Révolution Française par l’Assemblée Constituante le 19 juin 1790 a temporairement fait disparaître l’Héraldique et les blasons du paysage Français.

C’est sous Napoléon, avec le décret du 1er mars 1808 que les blasons font leur retour en étant cette fois exclusivement réservé à l’usage des nobles.

Durant la Restauration, Louis XVIII lève cette limitation et l’étend à toute la société.

Mais à partir de la moitié du XIXeme siècles les armoiries ne représentent plus un enjeu social et tombent donc petit à petit en désuétude.

Aujourd’hui le Conseil Français d’Héraldique (CFH, association loi 1901 créé le 7 octobre 1984), aide les communes, les associations et les particuliers à créer des armoiries et il participe à la sauvegarde du patrimoine Héraldique Français.

Voilà vous êtes maintenant incollable sur l’histoire de l’Héraldique !

Dans la prochaine série d’articles nous verrons la composition d’un blason, son vocabulaire et ses règles.

A très bientôt !

Bellenville_01-01r-02

Armorial de Bellenville

 

Leave a Comment